AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 D.Gray-Man fic par Mimi-Chan et Bouffe-Nuage

Aller en bas 
AuteurMessage
Bouffe-Nuage
La plus sadique et perverse de KA
avatar

Féminin Nombre de messages : 382
Age : 28
Localisation : Dans un Nuage
Loisirs : Pok
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: D.Gray-Man fic par Mimi-Chan et Bouffe-Nuage   Mar 5 Juin - 8:29

AAAAAH Vous l'attendiez n'est-ce pas ? Bon, pour faire simple, c'est une fic qui reprend ce qui c'est passé pendant les trois ans où Allen était avec le Général Marian Cross (drôle de prénom pour un homme).

Attention cette fic contient du yaoi et un passage gore qu'une personne a eu du mal à lire ! Donc si vous craignez, évitez de lire !

Les deux premiers chapitres ont été écrit par Bouffe-Nuage, étant donné que Mimi-chan s'occupait de la fic de Fullmetal car elle avait pas mal d'idées. Mais on reprend le travail toutes les deux bientôt ! FMA vous allez rire, celle-là attention les yeux lol !

Comme Allen est le seul à penser (ça ne veut pas dire que Cross ne pense pas attention) il n'y aura pas trop de problème de compréhension.

Bonne lecture !

Pendant ces trois ans


Chapitre 1

Allen n'avait jamais dit à personne ce qui c'était passé pendant les trois ans où il était resté avec le Général Cross, car ça lui donnait la nausé. Tout le monde pensait que c'était à cause de Cross, il était trop "sadique", sans aucun respect pour Allen, enfin, toutes les hypothèses étaient possible. Sauf celle qu'Allen gardait en lui. Cette nuit, il repensait à ces trois années.
"Est-il définitivement sorti de ma mémoire ? Est-ce qu'il ne me restera plus que ce souvenir désormais de lui ? Combien de temps la vérité restera cachée aux autres ?"
Allen se tournait et se retournait dans son lit. Demain il n'y avait pas de mission de prévue. Mais il repenserait sûrement à ces trois années...
"Après tout qu'est-ce qu'il y avait de mal ? ..."
Après cette pensée, Allen se coucha sur le côté avant de repenser aux premières fois qu'il avait parlé au Général Marian Cross.

"Peut-être es-tu comme l'apôtre habité par Dieu..."
Les premiers mots qui avaient eu un peu de sens par rapport au bras d'Allen, qui était rouge sang et qui se transformait quand il voyait certaines choses. Ces choses s'appelaient des Akumas, Cross lui avait expliqué ce qu'étaient exactement les Akumas et la mission qu'avait Allen à cause de son bras. Pourtant, quand il était petit, il pensait que c'était une malédiction, il ne voulait pas de se bras. Après environ une année passée aux côtés du Général Cross, après que celui-ci ait déjà fait les 400 coups, il s'endettait et quand quelqu'un venait lui réclamer de l'argent, il n'était jamais là et laisser Allen s'occuper lui-même de ces "affaires". Allen était obligé de jouer aux jeux de cartes, il avait appris à tricher. Sinon il risquait la colère de son maître, c'est ainsi qu'il l'appelait. Mais un jour, il se dit que finalement, si sa vie se résumait à jouer aux cartes pour rembourser les dettes de son maître, à avoir un bras qui faisait peur à toutes les personnes qu'il croisait ou alors à ce que les passants prennent en photo son bras inhabituel, il se disait que finalement, il s'en passerait bien. Après tout, il n'avait pas besoin de ce bras pour jouer aux cartes. Et puis, si finalement il devait devenir exorciste à cause de cette malédiction, il ne l'avait jamais demandé, personne ne lui avait demandé son avis.
Aujourd'hui Cross n'était pas là. Allen était encore plus mélancolique que d'habitude. Il avait envie de se débarasser de son bras. Ils avaient été dans une sorte d'hôtel un peu à l'écart d'une ville pour s'y reposer quelques jours. Encore une fois, Cross n'allait sûrement pas payer l'hôtel et à cette heure là, il devait se balader à la recherche d'Akumas ou d'exorcistes potenciel. Mais bon à chaque fois il rentrait les mains dans les poches comme si rien ne s'était passé.

"Après tout qu'est-ce qu'il en a à faire lui ? Il n'aura qu'à me laisser dans un hôpital quelconque et partir à la recherche d'autre "donneurs"..."
Je me dirigeais vers la salle de bain, même s'il n'en donnait pas l'allure, le général Cross se rasait de temps en temps. Il devait sûrement y avoir quelque chose de coupant pour que j'en finisse avec ce bras de malheur. Je fouillais dans l'armoir, les lames de rasoir étaient petites mais coupantes. Il y avait aussi un ciseaux, mais lui n'était pas bien coupant... Que faire ? Je prenais une lame, si c'était si douloureux je trouverais un autre moyen. J'avais peur de la douleur. Et le sang ? Il risquait d'y en avoir énormement. Je me mettais assis sur le côté de la baignoire, au moins, si le sang tombait, ça salirait moins le sol. Je restais ainsi pendant plusieurs minutes, le temps s'écoulait et je regardais cette lame de rasoir, elle était vraiment petite, ça allait être plus que douloureux. Peut-être que si je me plantais des coups de ciseaux, ça irait plus vite ? Non... Les coups ne seront pas tous pareil et ça risque d'être infernal. Allez, va pour le rasoir. Je commençais à m'entailler l'épaule, une brûlure me déchira le haut de l'épaule, je regardais d'un oeil incertain, j'avais profondement enfoncé la lame et j'avais du mal à la retirer, le sang collait un peu la lame dans l'entaille, la douleur grandissait et des perles de sang se formaient sur les côtés de la blessure. Enfin j'arrivais à retirer la lame, je m'étais entaillé un peu le bras car j'avais du faire un mouvement brusque. C'était douloureux, le sang commençait à couler et sa vue et son odeur commençait déjà à me mettre mal à l'aise. Je recommençais, cette fois la douleur s'étendait jusqu'à ma nuque, j'avais horriblement mal. Je n'osais même plus regarder mon épaule, je sentais le sang chaud couler sur elle. Pourtant, je du regardé car j'avais encore du mal à sortir la lame. Je l'arrachais d'un coup, et une giclée de sang s'échappa de mon épaule, je commençais à tourner de l'oeil, je savais que ça allait saigner, mais pas à ce point. Je me sentais mal, ma tête tournait, le sang s'échappait de plus en plus, mes vêtements commençaient à en être couvert. Soudain, un haut le corps me vint, je ne me sentais vraiment pas bien. Qu'allait penser Cross en voyant ce carnage ? Les vertiges me prirent de plus belles. A ce moment j'entendais la porte de l'appartement s'ouvrir.
"Allen ?"
Il était là... Mais je ne pouvais pas lui répondre. Je me donnais un nouveau coup de lame de rasoir, cette fois, je poussais un gémissement de douleur, c'était de trop.
"Allen !"
Cross m'avait entendu apparement, il ouvrit d'un coup de pied la porte que j'avais fermée à clef et me regarda, sans bouger. Je le regardais même si je n'y voyais plus très clair avant de m'effondrer en arrière, inconscient.

Je me réveillais dans mon lit, une douleur qui ressemblait à une très forte pression se faisait sentir là où j'avais essayé de me couper le bras. Je voyais légèrement flou, je me tournais pour essayer de distinguer ce qu'il restait de mon épaule... Il y avait un bandage. Sûrement Cross. Apparement, le sang s'était arrêté de couler, mais la pression était là. Sur mon bras qui était d'habitude rouge sang, il y avait quelques petites "rayures" blanches. Je m'assis sur mon lit, j'avais quelques vertiges. J'étais seul dans la pièce, Cross avait du partir. Je me demandais s'il m'avait abandonné ou non, comme je le souhaitais. J'étais torse-nu et j'avais du mal à bouger mon bras. Cette "pression" se répandait dans tout mon bras. Je le regardais, est-ce que finalement je voulais vraiment m'en débarasser ? Peut-être qu'en fait, je ne voulais pas, après tout, je n'avais pas réussi à le couper et quelque chose m'interdisais maintenant de reessayer. Je me levais pour chercher quelque chose à me mettre, il faisait froid. Pourtant, dès que je fus debout, un nouveau vertige me prit et je tombais à nouveau à genoux.
"Oula... Je devrais éviter de bouger pendant quelques minutes."
Je retournais m'asseoir sur le lit. Je fermais les yeux pour me reposer. Mais, le bruit de la porte d'entrée se fit entendre.
"J'aurais préféré qu'il revienne quand j'étais endormi..."
La porte se referma. Des bruits de pas se rapprochèrent de la porte. J'avais envie de m'endormir tout de suite, j'avais un bras sur les yeux... Il fallait que je m'endorme, je ne pouvais pas affronter son regard tout de suite... La porte de la chambre s'ouvrit. Cross s'assit sur le lit, je ne savais pas s'il me regardait ou non... Je voulais m'endormir tout de suite, pourtant je n'y arrivais vraiment pas. Je n'arrivais pas non plus à enlever mon bras de mes yeux. Cross posa sa main sur mon bras rouge, un frisson me parcouru.
"Disciple sans cervelle... Tu m'expliques ce qui t'a pris ?
-...
-Tu ne vas pas faire voeu de silence non plus ?
-...
-Il n'y a pas eu mort d'homme c'est bon...
-Rien.
-Quoi ?
-Il n'y a rien.
-Pourtant je t'ai retrouvé dans la salle de bain avec une lame de rasoir planté dans le bras.
-C'est rien.
-Tu espères me faire croire ça sincèrement ?
-Non pas spécialement.
-Alors tu m'expliques.
-C'est juste que j'en avais assez.
-Assez de quoi ?
-De ce bras. Vous n'avez jamais fait attention vous.
-Tu crois que je n'ai jamais vu le regard des autres se poser sur toi ?
-Vous donniez l'illusion en tout cas.
-Tu n'as vraiment aucune cervelle. Mais si tu commences à te soucier ce que pense les autres de toi ou de ton bras, alors t'as pas finis.
-Après tout je n'ai jamais choisi d'avoir ce bras. Personne ne m'a demandé mon avis. Finalement être exorciste aussi qu'est-ce que ça me rapporte ?
-Tu ne choisis pas, le destin l'a fait pour toi. Et puis de toute manière tu ne seras jamais libre. Comme la majorité des gens ici-bas. Il n'y a pas que toi qui souffre.
-On va dire que les autres ne se baladent pas avec un bras rouge sang et un oeil maudit.
-Tu devrais être fier de cet oeil. Toi au moins tu n'es pas obligé d'être constament sur tes gardes, tu sais où est ton ennemi.
-...
-Les autres exorcistes n'ont pas cette malédiction mais crois moi on serait bien content si nous aussi on pouvait l'avoir.
-Pourquoi ?
-Réfléchis un peu ! Nous ne pouvons pas nous cacher d'un ennemi invisible pour nous ! C'est pour ça qu'on a toujours la croix sur nos vêtements.
-Ah...
-Tu commences à comprendre ? Tu as peut-être hérité d'un bras qui t'a conduit à un triste destin, mais en échange tu as eu cet oeil qui te permet de savoir où est ton ennemi. Nous autres exorcistes, nous ne savons pas où il se cache, on se méfit de tout le monde.
-...
-Tu es vraiment un abruti Allen. Quand tu comprendras que d'un côté tu es chanceux, peut-être que tu seras en mesure de comprendre autre chose...
-Comme quoi ?
-Tu le sauras en temps voulu. En attendant ne bouge pas d'ici."
Cross partit. Je me demandais ce que signifiait ses dernières paroles. A quoi devrais-je me préparer ? J'y réfléchirais un autre jour, là j'étais trop fatigué.

_________________
I will be your Suicide Messiah. (And a bouffon XD)


Dernière édition par le Mar 5 Juin - 8:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hidentity.tk
Bouffe-Nuage
La plus sadique et perverse de KA
avatar

Féminin Nombre de messages : 382
Age : 28
Localisation : Dans un Nuage
Loisirs : Pok
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: D.Gray-Man fic par Mimi-Chan et Bouffe-Nuage   Mar 5 Juin - 8:30

Chapitre 2

Je me réveillais et apparement, c'était le milieu d'après-midi. Cross n'était pas là, comme d'habitude... Cette fois-ci j'allais mieux, les vertiges étaient partis et je pouvais me lever pour m'habiller. Je réfléchissais à ce que m'avait dit Cross. Effectivement, peut-être que je n'étais pas à plaindre. Je finissais de m'habiller et je me rendais compte que Cross avait laissé sa valise grande ouverte sur son lit.
"C'est dingue quand même, il ne veut pas que je regarde ce qu'il y a dedans et il laisse tout ouvert sur son lit, bien en évidence, alors qu'il sait que je suis là."
Je souriais légèrement... Et si je regardais ? Après tout, je ne risque rien de bien grave. Il n'était pas là. Je vérifiais l'heure quand même, on ne sait jamais. D'habitude il rentrait toujours aux alentours de sept heures du soir. Il était à peine trois heures... Je me dirigeais vers la valise, si jamais il revenait avant sept heures, j'étais un homme mort. Mais bon, la tentation était bien trop grande. Je regardais déjà, de haut, il y avait des vêtements de rechange, rien de bien impressionnant pour le moment. Je soulevais un peu les vêtements, diverses factures étaient empilées les unes sur les autres... AVEC "LAISSER ALLEN S'EN CHARGER" ECRIT DESSUS ?! IL NE MANQUE PAS DE CULOT LUI ! Enfin après tout j'étais habitué... Mais il séléctionnait ce qu'il me laissait faire apparement. Il y avait un peu d'argent ainsi que de drôles de paquet en plastique carrée... J'en prenais un, qu'est-ce que ça pouvait bien être.
"C'est quoi ça encore... .......... Mon dieu je crois que j'ai compris."
C'était des preservatifs... Il venait de baisser dans mon estime. Mais au moins il ne voulait pas choper de maladies, c'était déjà ça. Mais je le voyais mal aller chercher des filles comme ça. Je comptais combien il en avait, pour vérifier demain et après-demain s'il en utilisait ou non. Je rangeais la valise avant d'aller me poster à la fenêtre pour regarder les gens passer. Je finis par apercevoir Cross, il parlait à une personne dans la rue... Un homme. C'était peut-être un autre exorciste. Non, il n'avait pas de croix sur ses vêtements. Cross souriait, il riait presque. C'était plutôt rare de le voir comme ça, je me demandais de quoi il pouvait parler. Mais bizarrement, je fus pris de l'envie de tuer cet homme qui avait en face de lui. J'étais presque jaloux de voir Cross lui sourire. Moi il ne m'avait jamais sourit. Il n'avait jamais donné ne serait-ce qu'un début de sourire ! Je ne savais pas ce qui m'arrivait, mon innocence allait finir par s'activer avec tout ce que je pensais. Mais je partis m'asseoir ailleurs, il ne fallait pas que je repense au beau sourire qu'avait eu Cros... Mais qu'est-ce qui me prenait ? J'avais envie que Cross vienne me sourire à moi ?! Pourtant je n'ai jamais pu l'aimer rien que de maître à élève ! Alors pourquoi maintenant ? Parce qu'il m'avait soigné ? Après tout, c'est vrai, quand je l'ai aperçu juste avant de m'évanouir, j'étais rassuré qu'il soit là. Mais là, il était en train de sourire à un homme qu'il connaissait à peine peut-être, et ça me rendait vraiment jaloux. Il fallait que je me calme, j'allais me prendre une douche. La porte ne se fermait plus, c'était normal, après le coup de pied qu'avait donné Cross dedans... J'essayais quand même de la bloquer avec une chaise, je n'aimerais pas être surpris par Cross. J'allumais la douche, me déshabillais, posait une serviette sur le rebord d'un lavabo avant d'aller sous la douche. Elle était tiède, c'était agréable. Mon épaule était encore un peu douloureuse, j'enlevais le bandage, l'entaille avait un peu cicatrisée. Je baissais la température de l'eau un peu, je ne voulais pas que ça se remette à saigner. J'entendis la porte s'ouvrir.
"C'est pas possible il est vraiment rentré tôt aujourd'hui. Je pensais qu'il allait mettre plus de temps ! Bah, après tout j'ai peut-être juste rêvé."
"Allen t'es passé où encore ?
-Ah il était bien là en fait... Je prend une douche.
-Je rentre.
-HE MAIS !"
Trop tard, Cross avait poussé la chaise et il rentrait dans la salle de bain. Heureusement, la douche était entourée de vitre en verre brouillé.
"Maître ! J'ai quand même le droit d'avoir un minimum d'intimité !
-Je tient quand même à vérifier que tu ne fais pas de nouvelles conneries.
-J'ai compris la leçon et je ne recommencerais pas.
-Très bien. Je vais me laver aussi.
-J'en n'ai plus pour longtemps. MAIS !"
Cross venait de rentrer sous la douche. Je ne me sentais pas du tout à l'aise, il devait bien faire une tête ou deux de plus que moi. J'essayais de sortir de la douche mais il me retint par le bras.
"Maître !
-Allons Allen, on est entre homme c'est pas bien grave. J'ai le droit de me laver quand je veux.
-Ce n'est pas ça mais ça me met mal à l'aise !
-Quoi, tu as peur de moi ?
-Oh et puis faite comme bon vous semble !"
Je lui tournais le dos, il ria un peu avant de me dire que finalement, j'étais vraiment un disciple sans cervelle. Je ne le regardais pas. Je supposais qu'il se lavait vu que du savon coulait à nos pieds. Il commença soudain à me laver la tête.
"MAÎTRE !!!
-Tu as les cheveux gras, il faut quand même te les laver un peu.
-Mais je me les lave !
-Pas assez apparement. Regarde-moi, j'ai pas les cheveux si sale."
Je me tournais pour le regarder, effectivement il avait de beaux cheveux, je n'y avais jamais fait attention. L'eau qui coulait sur lui le rendait plus attirant que d'habitude, il souria, je me mis à rougir, enfin il me souriait, pas comme avec l'autre type en bas !
"Tu n'as jamais vu d'homme ou quoi ?"
Je me retournais violement pour me rincer les cheveux.
"Vous ne vous rendez pas compte à quel point c'est gênant de prendre une douche avec son maître qui est un homme."
Il me prit dans ses bras.
"Maître ! Mais qu'est-ce qui vous prend !
-Je l'ai senti ton regard tout à l'heure, quand je parlais à cet homme. J'ai senti que quelqu'un nous regardait avec une folle envie de tuer la personne en face de moi.
-Ce n'était pas moi !
-Alors qui d'autre ? Personne ne nous connaissait.
-Je ne connaissais pas cette personne non plus !
-C'est quelqu'un que j'aurais aimé avoir rien que pour moi.
-Pardon ?
-Quoi ça te choque ? Entre ça et le coup de la douche ça commence à faire beaucoup !
-Non ce n'est pas ça.
J'avais encore plus envie de tuer ce type maintenant même si je ne le connaissais pas.
-Bon alors tu n'as pas à me demander "pardon" à part si t'es jaloux.
-Je ne suis pas jaloux.
-Alors qu'est-ce que tu es ?
-Rien du tout.
-Ca y est tu recommences avec tes "rien". A chaque fois que tu dis ça dans une telle situation c'est forcement que tu caches quelque chose.
-Vous vous êtes trompé je ne cache rien.
-Ah bon ?
Il commença à me caresser le ventre.
-Maître arrêtez s'il vous plait...
-Si tu m'appelles toujours comme ça je ne vois pas pourquoi je t'obéirais.
-Comment ça ?
-Maître ça signifit que je suis au-dessus de toi, je n'ai pas à obéir.
-Cross arrêtez.
-C'est un peu mieux mais tu m'appelles par mon nom.
-Mais je ne connais pas votre prénom !
-Dommage.
-ARRÊTE !
Cross ne s'arrêta pas de me caresser le ventre pour autant. J'éprouvais un certain plaisir mais je refusais de l'admettre. Ce n'était pas des choses que faisais un élève et son maître.
-Comment vous vous appelez ?
-Cross.
-Mais votre prénom.
-T'aimerais le savoir hein ?
Il eut un sourire sadique. J'essayais de repartir de la douche mais il me retint dans ses bras.
-C'est quoi ton foutu prénom ?!
-Marian.
-Quoi ?
-Marian. T'es sourd en plus ?
-Marian laisse moi tranquille.
-Non.
-Si tu continues j'vais finir par activer mon innocence !
-Eh ben active là."
Je ne savais plus quoi faire.
"Ca ne te fait pas plaisir.
-Pas du tout.
-Apparement ton corps pense le contraire."
Argh ! Quelle situation gênante ! Je ne voulais pas admettre ce que je commençais à ressentir pour Cross, mais mon corps faisait ce qu'il voulait lui. Je me forçais à penser à quelque chose de désagréable, comme l'autre nuit où j'avais essayé de me couper le bras. Mais ça ne changeait rien, à chaque fois les mains de mon maître revenaient pour me rappeler à la réalité. Mais je ne voulais pas la voir la réalité. On était entre maître et élève et ça ne se faisait pas. Soudain il arrêta de me caresser le ventre.
"Bon allez tire-toi maintenant. Je ne te sens pas trop apte à réfléchir là..."
Je me précipitais en dehors de la salle de bain. Je me rendis compte que j'étais nu comme un verre lorsque je rentrais dans ma chambre. Mais quel idiot j'étais ! Je m'asseyais par terre, en essayant de me calmer un peu. Effectivement je n'étais pas apte à réfléchir sous la douche. Mon corps parlait pour moi. Mais quelle honte quand même. Je ne savais plus quoi faire. D'un côté, ça me confirmais dans ce que je pensais à propos de Cross, mais de l'autre je n'avais pas forcemment envie qu'il me voit dans cet état là juste parce qu'il me caressait le ventre. Je sentais que j'étais rouge comme une tomate. Je décidais d'enfin me lever lorsque je remarquais que j'avais formé une tâche d'eau gigantesque par terre étant donné que j'étais sorti comme ça de la salle de bain.
"Il va falloir que j'y retourne pour me sécher. Pourquoi suis-je né avec des hormones ?!"
Je regardais par la porte pour voir si Cross était dans les parage. Je ne l'avais pas entendu sortir mais on ne sait jamais. Ca se trouve il était encore sous la douche. Je traversais discrètement la pièce principal pour aller dans la salle de bain. J'écoutais à la porte pour voir si j'entendais encore le bruit de la douche mais il n'y avait rien.. Après tout peut-être qu'il était parti. J'ouvrais la porte. Il était assis sur la chaise en face de moi, complètement nu.
"Tu t'es fait attendre."

_________________
I will be your Suicide Messiah. (And a bouffon XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hidentity.tk
Bouffe-Nuage
La plus sadique et perverse de KA
avatar

Féminin Nombre de messages : 382
Age : 28
Localisation : Dans un Nuage
Loisirs : Pok
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: D.Gray-Man fic par Mimi-Chan et Bouffe-Nuage   Jeu 12 Juil - 16:47

Chapitre 3

Je ne savais plus trop quoi faire, il était là et me regardait en souriant.
"De quoi je me suis fait attendre ? Je suis juste venu chercher de quoi me sécher.
-Tu vas attraper froid à force de te balader à poil comme ça. Reviens sous la douche.
-Ne rêve pas...
-Je suis encore ton maître, il n'y avait que sous la douche qu'on n'avait plus de situation de maître à élève.
-Rien à foutre.
-Avoue au moins que ça t'a fait plaisir.
-Non.
-Je vais te faire changer d'avis."
Cross se leva et me jetta dans la baignoire qu'il avait remplie d'eau chaude. J'étais vraiment resté longtemps dans la chambre... Je tentais de me relever mais Cross vint me plaquer contre la baignoire en s'allongeant sur moi.
"Evite de trop te débattre, j'ai froid moi aussi et j'ai pas envie de me retrouver en-dehors du bain."
Je le regardais desespéré. Je commençais à douter sur ce qu'il allait faire. Il me regarda pendant quelques minutes puis posa une main sur ma tête.
"Ca va stresse pas autant tu me fais pitié."
Ne pas stresser ? C'était facile à dire ! C'était pas lui qui était sous son maître !
"S'il vous plaiiiit c'est vraiment gênant !!!
-Tu recommences à me traiter comme ton maître ?"
Il souria et m'attrapa les bras avant de les plaquer contre le rebord de la baignoire. Il me regarda d'un air malin et posa ses lèvres sur les miennes. Durant une seconde, je fus partager entre deux sentiments, l'envie de le tuer et l'envie de rester comme ça pendant encore quelques secondes. Cross se retira de lui-même et me regarda en souriant.
"Ca se voit que t'y prends du plaisir.
-Non aucun.
-Je peux recommencer autant de fois que nécessaire pour que tu t'en rendes compte.
-Je ne dirais jamais que ça me fait plaisir.
-Je peux te dire que je suis bien placé pour savoir que ton corps pense le contraire.
-Il agit seul, moi ça ne me fait rien.
-Bon je vois que je n'arriverais jamais à te faire changer d'avis. Allez, sort de là."
Cross se releva et me laissa sortir. Je trouvais ça plutôt bizarre mais finalement peut-être qu'il avait compris que même si mon corps pensait une chose, je pouvais en penser une autre.
"Tu peux me rendre un dernier service ?
-Ca m'aurait étonné...
-Quoi ?
-Ca dépend lequel.
-Je préfère ça. Je veux juste que tu ailles me chercher un tube qui est dans ma valise.
-Et comment je le reconnais ?
-C'est le seul qu'il y a.
-Bon ok... Si après vous me laissez tranquille.
-T'inquiète pas c'est juste pour moi."
Je prenais une serviette et me l'entourait autour de la taille. Après tout Cross n'était pas obligé de regarder mon intimité à chaque fois que je me déplaçais. Je me dirigeais dans la chambre, il y avait sa valise... Je cherchais dedans un tube et effectivement il y en avait un seul. Mais je ne savais pas ce que c'était. En rentrant dans la salle de bain, je demandais à Cross :
"C'est quoi du lubrifiant ?
-Passe j'vais te montrer.
-Je sais pas si je dois vous faire confiance.
-C'est bon donne-moi ça !"
Je lui donnais le tube à Cross, il mis de son contenu, une sorte de gel, sur ses doigts.
"Regarde...
-J'vois toujours pas l'intérêt."
Cross se leva et m'attrapa dans son bras gauche, celui où il n'avait pas de gel sur ses doigts.
"Maintenant tu vas apprendre une des utilités du lubrifiant."
J'essayais de me débattre mais Cross me tenait fermement. Il souria légèrement et posa sa main sur une partie bien précise en bas de mon dos. En plus de la sensation du gel, je me sentait effroyablement géné. Puis il introduisit un de ses doigts, je poussais un cri.
"NON MAIS CA VA PAS ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
-Calme-toi un peu... C'est toi qui m'a posé la question non ?
-Oui mais mais...
-Tu es victime de ton ignorance."
Il mit un second doigt, j'essayais de crier mais je ne voulais pas non plus que quelqu'un vienne et nous voit dans cette position.
"Je vous en suplie arrêtez..."
Cross retira ses doigts mais ne me laissa pas m'en aller pour autant.
"Dis-moi Allen, pourquoi tu refuses d'admettre l'évidence ?
-Parce que ce n'est pas quelque chose qui se fait entre maître et élève.
-Et si on oublit le stade du maître et de l'élève ?
-Parce que je n'ai jamais ressenti ça avant.
-Ca te fais peur ?
-...
-T'enfuis pas je reviens."
Il me lâche et alla se laver les mains.
"J'espère que ce n'est pas une raison débile du genre que deux mecs n'ont pas le droit de faire ça.
-J'en sais rien. La je m'en fous un peu en fait. Ce qu'il y a c'est que vous êtes mon maître et que je n'ai pas envie de dépasser ce stade.
-Tu dis ça mais d'un côté tu penses radicalement le contraire.
-Comment vous le savez ?
-Ben déjà tu réagis bizarrement pour quelqu'un qui n'apprécie pas d'un poil ce que je fais. Et en plus je connais ça. Les premières fois moi aussi ça m'a fait pareil.
-Ah...
-T'as encore pensé que t'étais le seul... T'es vraiment un disciple sans cervelle.
-Vous voulez pas arrêter de m'appeler "disciple" juste cinq minutes ?
-Ok mais pendant c'est cinq minutes parle-moi un peu plus familièrement.
-Si tu veux.
Cross revint vers moi.
-Sinon, aujourd'hui, tout de suite, maintenant, qu'est-ce que tu ressens.
-Sincèrement ?
-Sincèrement.
-...
-Bon allez je vais pas être choqué. Tu verrais les conversation que j'ai déjà eu tu serais traumatisé à vie.
-Je suis très... non super attiré par toi.
-C'est vrai ?
-Je pense que ça serais bête de dire le contraire...
-J'avais raison.
-Oui mais bon.
-J'vais m'occuper de toi ne t'occupe pas du reste."
Cross s'approcha de moi et posa ses mains sur mes épaules. Je ne savais pas trop comment réagir. Puis il me fit asseoir par terre.
"T'évite d'avoir des mouvements brusques j'aimerais ne pas finir castré."
Je souris légèrement. Cross aussi. Il me pris dans ses bras et posa de nouveaux ses lèvres sur les miennes. Légèrement, il m'allongea par terre. Il me caressa un moment en continuant de m'embrasser. J'eu pourtant une crise de stresse, je me redemandais si c'était normal ce qu'on faisait. Il me regarda une nouvelle fois.
"Mais arrête de stresser il n'y a pas de loi contre ça !"
Il avait raison... J'essayais de me calmer pendant qu'il continuait de m'embrasser.
"Je t'avais dit qu'il y avait une deuxième façon d'utiliser le lubrifiant, je vais te montrer."
Il en repris un peu dans sa main et se mis à genoux par terre. Il avait l'air très excité et je savais que je ne pourrais plus rien faire pour l'en empêcher d'ici quelques secondes. Je réfléchissais très vite à la question, j'avais vraiment très envie de lui. Mais de mon côté je n'étais pas aussi excité apparement. J'attendais une seul chose, Cross savait quoi par ailleur... Mais est-ce que j'en avais vraiment envie ? Il s'enduisit son membre tendu de lubrifiant et je savais bien quel était le second usage. Il revient vers moi et m'allongea de nouveau. Il me prit les deux poignets dans sa main droite (qui était encore enduite de gel) et posa l'autre main sur ma hanche. Il m'embrassa de nouveau.
"Je sais ce qu'il y a à faire maintenant. Soit tu me laisses m'occuper de tout, soit tu refuses.
-C'est bon... Fais ce qu'il y a à faire, j'attend que ça."
Il m'embrassa de nouveau et posa ses hanches contre moi, je sentis une douleur qui ressemblait à une forte chaleur au bas de mon dos. Le gel atténuait la douleur, c'était... glissant. Cross me regarda un moment, j'étais un peu crispé.
"Ca va Allen ? C'est pas si douloureux que ça je suppose ?
-Non non c'est pas ça...
-C'est juste le stresse de la première fois."
Il bougea légèrement, ça me faisait plaisir mais j'étais quand même un peu stressé. Cross m'embrasse de nouveau et me chuchota à l'oreille qu'il allait être le plus doux possible pour me rendre cette première fois inoubliable. Je lui souris, je voulais qu'il continue, je commençais à m'habituer à ce rythme, je prenais du plaisir même si c'était un peu douloureux. Cross me regardait, apparement lui, il était le plus heureux des hommes. Il souriait. Il allait de plus en plus vite. J'appréciais cette sensation, ça m'excitait de plus en plus, sans que je m'en rende compte. Cross souriait et il me dit que finalement j'appréciais ça. Je disais que ça me faisait plaisir mais que j'avais envie qu'il continue encore... Encore... Toujours plus... Puis, soudain, je n'eu plus la conscience du temps ni de quoi que ce soit, seul un grand flash blanc, le plaisir me parcoura de long en large. Je rouvrais les yeux, après avoir poussé une sorte de gemissement. Cross aussi semblait être le plus heureux des hommes. Il se tenait sur ses avants-bras, un sur chaque côté de ma tête.
"Alors... Cette première fois... C'était comment ?
-Indescriptible..."
Cross me sourit, il se retira doucement.
"Bon allez vient, on va se doucher un peu..."
Je l'accompagnais sous la douche, mais je m'assis par terre, l'eau me coulait dessus. Cross m'attrapa par les bras et m'obligea a rester debout pendant qu'il m'aidait à me nettoyer et à enlever le liquide poisseu qui était sur mes cuisses. Je me sentais pas trop solide sur mes jambes et me retenait à Cross. J'avais failli glissé, ce qui nous fit bien rire pendant un moment. Pourtant, une fois la douche finit, une fois dans notre chambre où Cross s'était endormi comme une masse sur son lit, moi j'étais allongé dans le mien, me posant beaucoup de questions.

_________________
I will be your Suicide Messiah. (And a bouffon XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hidentity.tk
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D.Gray-Man fic par Mimi-Chan et Bouffe-Nuage   

Revenir en haut Aller en bas
 
D.Gray-Man fic par Mimi-Chan et Bouffe-Nuage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dal Rot Chan et Sooni | ChapChan et Mimi Miaou ( up p2 )
» Bleach 374 - Gray Wolf Red Blood Black Clothing White Bone
» Chan IRC : Souls-Team (Quizz Dates, Lots etc...)
» Titi-Chan de retour
» D.Gray-man 190 - A Garden of Fruitless Blossom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom's Art :: Divers :: Fan fiction-
Sauter vers: